Contenu de l'édition

Congé payé pour les travailleurs, avant le jour des élections le 21 décembre

Quels sont les congés dont disposent les travailleurs ?

Les travailleurs qui travaillent au moins deux heures pendant les heures de vote, qui vont de 9 heures à 20 heures, ont droit à un congé payé non récupérable, qui varie en fonction du nombre d'heures coïncidant avec l'ouverture des bureaux de vote :

  • Si elle est comprise entre deux et quatre heures : 2 heures de congé payé.
  • Si elle est comprise entre quatre et six heures : 3 heures de congé payé.
  • Si six heures ou plus se chevauchent : 4 heures de congé payé.
  • Si elle coïncide avec un maximum de deux heures : pas de droit à un congé payé.
  • Les travailleurs appelés à faire partie du bureau de vote ou du bureau de vote bénéficient d'un congé correspondant à la journée entière de travail le jour du scrutin, plus un congé payé pour les cinq premières heures de la journée de travail du lendemain.
  • Les suppléants disposent d'un congé non rémunéré et non récupérable pour se rendre au bureau de vote et vérifier s'ils doivent rester, et doivent retourner au travail si leur participation n'est pas nécessaire. Il est conseillé de demander la preuve appropriée de l'heure de départ du bureau de vote.
  • Si le travailleur a un poste de nuit et doit faire partie du bureau de vote ou est désigné comme agent de vote, il doit demander un changement de poste à l'entreprise. Afin d'avoir du temps libre avant le jour du vote. L'entreprise ne peut pas refuser une telle demande.
  • Si le bureau de vote est éloigné du lieu de travail ou s'il existe des difficultés de déplacement pour exercer le vote dans le cadre du congé proportionnel prévu à l'heure convenue par l'entreprise, rappelez aux travailleurs qu'il existe la possibilité de voter par correspondance.
  • Pour l'exercice du vote par correspondance, l'employé bénéficie également d'un congé payé et non récupérable.

Si leurs horaires de travail ne coïncident pas avec les heures d'ouverture des bureaux de vote, les travailleurs n'ont pas droit à des congés payés.

Qui détermine quand le permis doit être utilisé ?

L'entreprise détermine le moment de l'utilisation du congé coïncidant avec les heures de vote pour exercer le droit de vote, et à tout moment l'entreprise a le droit de demander au travailleur la preuve qu'il a utilisé le congé pour exercer son droit de vote.

Réglementation applicable: art. 37.3 du Statut des travailleurs ; Chapitre XII Congé de travail art. 24 à 25 Reial Decret 953/2017, du 31 octobre, par lequel sont émises des règles complémentaires pour la tenue des élections 2017 au Parlement de Catalogne DOGC 06/11/2017.

Comment l'autorisation d'exercer le droit de vote est-elle légalement réglementée ?

  1. "RD 953/2017, 31 octobre, Chapitre XII Permis de travail".

 Article 24

Travailleurs des entreprises privées

  1. Le jour des élections, dans les localités où il n'est pas férié, les entreprises accorderont aux travailleurs qui ont la qualité d'électeurs et qui sont obligés de travailler à cette date, un congé de quatre heures maximum dans la journée de travail qui leur correspond, qui sera dans tous les cas rémunéré et non récupérable, conformément aux dispositions de la réglementation du travail en vigueur.
  2. Les travailleurs qui justifient de leur qualité de membre d'un bureau de vote ou de membre du bureau de vote et qui sont obligés de travailler le jour du vote ont droit à un congé payé non récupérable pendant toute la journée de travail du jour du vote et également à un congé payé pendant les cinq premières heures de la journée de travail du jour suivant immédiatement le jour du vote.
  3. Les travailleurs qui peuvent prouver leur statut de membre d'un bureau de vote ou d'agent électoral et qui prennent congé le jour du scrutin ont droit à un congé payé pour les cinq premières heures du jour suivant immédiatement le jour du scrutin.
  4. Les travailleurs qui peuvent prouver qu'ils sont mandataires et qui ne prennent pas de congé le jour du vote ont droit à un congé payé ce jour-là.

 Article 25

Personnel au service de l'Administration

Le personnel qui fournit des services dans l'Administration de la Generalitat, dans les administrations locales de Catalogne et leurs organismes autonomes, ou dans l'Administration générale de l'État, sous le régime administratif, statutaire ou du travail, a droit aux mêmes congés payés dans des circonstances identiques à celles mentionnées à l'article précédent. "

  1. "E.T. Article 37 - Repos hebdomadaire, vacances et congés".
  2. Un employé peut, après avoir donné un préavis et une justification, s'absenter de son travail, avec rémunération, pour l'une des raisons suivantes et pour la période de temps suivante :
  3. d) Pendant le temps nécessaire à l'accomplissement d'un devoir inexcusable de nature publique et personnelle, y compris l'exercice du suffrage actif. Lorsqu'une période spécifique est stipulée dans une règle légale ou conventionnelle, la durée de l'absence et sa compensation financière sont régies par les dispositions de cette règle.

Lorsque l'accomplissement du devoir susmentionné rend impossible l'exécution du travail dû pendant plus de vingt pour cent des heures de travail au cours d'une période de trois mois, l'entreprise peut placer le travailleur concerné en congé réglementé à l'article 46.1.

Dans le cas où le travailleur, dans l'exercice de ses fonctions ou de son mandat, reçoit une indemnité, le montant de cette indemnité est déduit du salaire auquel il a droit dans l'entreprise".